Flux RSS Facebook Twitter
 
home > France > Je m'entraine > Actus science > Les graisses c'est de la bombe
LES GRAISSES C'EST DE LA BOMBE

L'alimentation cétogène consiste à manger un maximum de gras et un minimum de glucides. Bref tout l'inverse du modèle "tout en sucre" proposé à la population (sportive notamment) depuis 40 ans. Les adeptes de cette orientation diététique s'opposent également aux régimes protéinés. Selon eux, un bon repas contient 85% de gras, 10% de protéines et moins de 5% de glucides. On parle de diète cétogène dans la mesure ou l'utilisation des acides gras provoque une accumulation de produits de dégradation nommés corps cétoniques dans le sang. On retrouve cet effet lors des périodes de jeûne. A l'excès, une telle accumulation peut conduire à de graves troubles corporels dont les troubles rénaux, hépatiques, osseux… Les tenants de cette alimentation affirment au contraire que la diète cétogène est une réponse aux troubles métaboliques (obésité, diabète, hypertension) dont souffre les habitants des pays riches. Vive le beurre, l'huile et la mayonnaise. A bas les pâtes, le pain et tout féculent ! Une équipe de chercheurs a récemment suivi 42 sportifs passant à une alimentation riche en graisses (mais sans restriction énergétique) durant 6 semaines. Au cours de cette période, les sportifs ont perdu deux kilogrammes en moyenne et ont vu leurs paramètres lipidiques sanguins et urinaires (cholestérol, corps cétogènes…) grimper en flèche. Pour leur part, les qualités physiques ont légèrement diminué. Il en était ainsi de la consommation maximale d'oxygène et de la puissance atteinte lors d'un test d'effort. Conjointement le sentiment de fatigue était augmenté lui-aussi. Bref, les sportifs étaient cuits. Les auteurs concluent de manière pondérée en affirmant que pour la population active, un tel régime n'impacte sûrement pas le niveau d'activité. En revanche, les sportifs entraînés peuvent se poser des questions.

Référence : Impact of a 6-week non-energy-restricted ketogenic diet on physical fitness, body composition and biochemical parameters in healthy adults. Urbain P and all. Nutr Metab (Lond). 2017 Feb 20;14:17