Flux RSS Facebook Twitter
 
home > France > Je lis > Je réagis > Réagir au dernier n° de zatopek
Réagir au dernier n° de Zatopek

Vous souhaitez réagir à l'un des articles abordés dans le magazine...
Donnez-nous votre avis, nous vous répondrons !




Réagir à cet article

Cryptographp 

Liste des réactions

stephan aldebert le 24 juin 2012 à 12h18

En cette période de baccalauréat l'édito du N°22 m'a suggéré:
Un coureur produit environ une mole soit 44grammes de CO2 toutes les 15 minutes en footing tranquille, soit 176 g/heure. Un sujet au repos strict en produit 6 fois moins.

Sujet:
Calculer l'impact sur l'équilibre thermique planétaire de l'interdiction immédiate totale et définitive de toute l'agitation stérile communément dénommée sport dans nos sociétés modernes: ensemble des activités physiques dépourvues de finalité pratique.
1 On pourra logiquement exclure du compte les exercices réalisés lors des trajets domicile/travail(transport alternatif) ou s'intégrant dans une activité présumée productive: chasse pèche et champignons.
2 On associera les déplacements destinés à la réalisation de ces activités sportives, la production et l'achat de matériels et d'installations sportives...
3 On évaluera l'impact de cette décision sur les comportements des sujets concernés, les activités de substitution, l'impact sur la santé et l'espérance de vie de ces sujets...

Mais c'est une vraie bonne question que je partage largement, moi qui ne dois connaitre que 10 ou 15 des 90 courses organisées chaque année dans mon département, alors que j'ai fait millau, belvès, l'utmb et le GRpyrénées entre autres...

Cryptographp 

La Rédaction le 21 mai 2012 à 14h08

C'est vrai. Sur ce coup là, on s'est bien mélangé les dates! Désolé. En fait la guerre en question est évidemment celle de 1870. Mais l'idée de rendre les honneurs de la République à un soldat inconnu n'est venue que 16 ans plus tard, en 1886 précisément, juste avant qu'on ne crée "Le Souvenir Français" chargé notamment de l'entretien des monuments érigés en hommage aux combattant disparus. La réalisation de cette idée ne se fit qu'à l'issue de la guerre suivante avec l'inhumation d'un corps non identifé le 11 novembre 1920 sous l'Arc de Triomphe à Paris. Beaucoup d'autres pays se sont inspirés du cérémonial depuis lors, notamment la Belgique, l'Angleterre, l'Italie... et plus récemment le Canada qui, en mai 2000, fit rapatrier une dépouille d'un soldat de la guerre 14 tombé près de Vimy (Pas de Calais) et inhumé désormais dans une tombe spéciale devant le monument commémoratif de guerre à Ottawa. La Commonwealth War Graves Commission. Voilà toute l'histoire... Et merci pour votre lecture attentive!

Cryptographp 

martinez serge le 20 mai 2012 à 16h55

bravo pour votre revue, qui me rappelle agréablement le "spiridon" des années 1980 (en plus coloré !] ; j'ai particulièrement apprécié dans le dernier numéro les critiques des voyages (dans l'édito), des gadgets technologiques qui nous éloignent de l"authentique plaisir de couri (article sur 'born to run') et les vertus trop largement accordées au massage ... cependant, quelle est cette 'guerre franco-prussienne de 1886' évoquée dans 'la flemme du soldat inconnu' ?

Cryptographp 

La Rédaction le 30 mars 2012 à 15h40

Merci pour votre réaction.

Non, on ne manque pas de sujets. Au contraire!
La spécificité du magazine Zatopek consiste précisément à passer notre passion commune pour la course à pied à travers les différents prismes d'observation qu'il s'agisse de physiologie, d'histoire, d'économie ou ici en l'occurrence de l'actualité tragique. Il nous semblait intéressant de souligner le fait que dans la plupart des langues (sauf le français), il existe une expression (amok) qui fait le lien entre la course et les cavalcades meurtrières. Précédemment, nous avions déjà consacré un article aux agressions subies par des joggeuses. Ce sont des sujets douloureux, je suis d'accord. En revanche, je ne le suis plus lorsqu'on se fixe comme ligne éditorial de seulement faire rêver ses lecteurs. Il y a la publicité pour cela... Dans Zatopek, je préfère qu'on parle de tout. Même parfois du pire!
Ceci dit -et même en désaccord- je suis content d'avoir pu m'ouvrir à vous.

Cordialement,

Gilles Goetghebuer

Cryptographp 

patricia le 28 mars 2012 à 15h58

bonjour,
je lis régulièrement la presse liée à la course à pieds , votre mag , m'interpelle ce mois-ci: "un article sur les "meurtriers" je pense qu'un tel article n'a pas sa place dans un mag de sport,et encore moins des photos, manquez vous de sujets?? à l'heure ou l'actualité est déjà bien remplie de faits divers ; laissez nous rêver, entre sourires d'arrivée et stress de départ , plus jamais çà!!!

Cryptographp 

martin le 01 mars 2012 à 14h27

a propos des boissons contenant des proteines ; on voit aussi provenant du monde de la musculation des produits avec de la beta alanine. Y-a-t-il un intérêt d'en prendre pour le courreur d'endurance ?

Cryptographp 

La Rédaction le 29 février 2012 à 21h01

Merci pour votre réaction

Non, sur le squelette, je ne pense pas qu'une influence soit possible. Les forces en présence sont sans commune mesure. En revanche, oui, on pourrait se dire qu'en certains endroits du corps, les petits muscles peauciers soulagés de leur tâche par le port de bas de compression perdraient de la vigueur, ce qui produirait un affaissement des chairs, un peu comme ce qui se passe pour les poitrines avec ou sans soutien-gorge (voir notre dossier à ce propos). C'est une hypothèse que l'on peut soutenir!

Cordialement,

La rédaction

Cryptographp 

martin le 29 février 2012 à 13h40

vous n'avez pas parler d'éventuel problème que peut poser l'utilisation à long terme des chausettes et des collants de compression, suivie par d'une période (en été) sans. Le port pourrait provoquer des faiblesses de gainage à l'instar des fameuses combinaisons de natation. Et qu'en est-il de l'impact sur les os si on abandonne brusquement le port de ces chaussettes ?

Cryptographp